SOUTIEN PSYCHOSOCIAL AUX JEUNES ET À LEUR FAMILLE

Tunis. Dans le cadre du projet SALEMM, l’Association Tunisienne de Soutien aux Familles (ATSF) a été sélectionnée pour mettre en œuvre un projet de soutien psychosocial en partenariat avec le :

  • Centre Abderrahmane Ben Nis : espace municipal d’animation El Agba
  • Centre d’information et d’orientation familiale - Cité Ettadhamen
  • Centre de défense et d´intégration sociale Douar Hicher
  • Association Dar Kbira – Zahrouni

Un autre regard sur la migration: Soutien psychologique et nouvelles perspectives pour les enfants et leur maman

L’objectif de cette activité vise à offrir aux jeunes et à leur famille, les moyens d´une meilleure compréhension sur la migration irrégulière et de ses risques, tout en offrant aux jeunes des alternatives à la migration irrégulière en Tunisie.
L’activité ne se limite donc pas à une prise de conscience du péril de la migration irrégulière, mais s’efforce aussi de proposer une orientation et des alternatives aux jeunes : Quelles sont les possibilités de formation professionnelle, reprise d’étude, etc.
Cette activité se déroule en synergie avec le Programme de soutien scolaire de l’ATSF, puisque les bénéficiaires de l´activité sont les jeunes déjà pris en charge par l´Association, ainsi que leurs mères.

Ce cycle de sensibilisation sur les risques de la migration irrégulière, à travers le soutien psychosocial pour les enfants et leurs mères, durera 3 mois. Ce cycle comprend 3 étapes :

•    La 1ere étape concerne les mères (20) des jeunes vulnérables à la migration: Le but de ces actions vise à doter les mères d´outils pour dissuader leurs enfants de migrer irrégulièrement, et à leur donner les moyens de comprendre que cette migration (risquée) n’est pas une solution durable pour le jeune et pour la famille en général. A ce titre, sont organisés des travaux en groupe sur la base d´une séance au sein de chaque centre qui sont animés par deux psychologues et un coach, ayant de l´expérience en matière d´animation de groupe, ainsi que des connaissances approfondies sur le phénomène des migrations en Tunisie, et de ses causes (sociales, économiques, etc).

•    La 2ème étape  concerne les jeunes (20): Les jeunes bénéficient d’un soutien psychologique. Ce soutien sera l’occasion pour donner aux jeunes d’autres alternatives à la migration irrégulière. D’une part, leur faire comprendre que cette voie n’est pas la solution ; et d’autre part, leur donner les renseignements sur les structures existantes en Tunisie et pouvant les aider (centres de formation, reprise d’étude…) l’objectif étant d’inscrire les jeunes dans une démarche active.

•    3ème étape pour les mères et les jeunes: Elle sera une occasion pour des cadeaux pour remercier l’ensemble des participants. Aussi, il sera fait le bilan de cette Campagne: Quels sont les nouvelles envies des jeunes ? Ont-ils trouvé des opportunités, si non pourquoi ? Quels sont les obstacles ? Ont-ils changé leur regard face à la migration irrégulière ? ...
Ici le soutien du psychologue pour effectuer le débriefing, permettra de mesurer les impacts du projet. A cette occasion, des interviews filmées des jeunes et des mères permettront de documenter les bonnes pratiques et témoignages des bénéficiaires de l´activité.