3 projets pour la famille et l’enfant

Tunis. Dans le cadre du projet SALEMM, l’Association AMAL pour la famille et l’enfant, a été sélectionnée pour un mettre en œuvre 3 projets.

Protection de l’environnement du quartier Douar Hicher et Cité Ettadhamen

L’objectif est de développer chez les enfants ainsi que leur famille le sentiment d’appartenance à leur quartier et par conséquent à leur pays, ce qui permettra de prévenir les risques de la migration irrégulière des jeunes.

L’activité consiste en une campagne de sensibilisation sur la protection de l’environnement pour les enfants et les jeunes du quartier.

Pour ce faire, l’association a choisi un parc public laissé à l’abandon dans un quartier stratégique, celui de Douar Hicher. A l’intérieur de ce parc, un espace sert pour le soutien scolaire des enfants, pour l’association AMAL. L’association est en train de redonner une deuxième vie à cet espace en impliquant les enfants et les parents. Chaque enfant sélectionne la tâche qu’il préfère réaliser (nettoyage/jardinage/recyclage/peinture…). Ensuite les enfants accompliront leur tâche. L’activité prévoit aussi la plantation des arbres et des plantes. Chaque enfant donnera un nom à sa plante.

 

Connaissons notre pays

Ce projet consiste en l’organisation d’excursions pour 30 enfants âgés entre 13 et 16 ans du quartier cible de Douar Hicher, pour mieux connaitre leur pays, son patrimoine et par conséquence mieux l’aimer et vouloir le préserver.

L’activité consiste à inclure des modules pratiques dans l’éducation des enfants, et particulièrement en Histoire, à travers des excursions dans des zones dont le patrimoine tunisien est très riche. Les visites ont eu lieu à Carthage, aux ports puniques, au musée national du Bardo, au centre des industries traditionnelles danden, au musée Outika, lac Ichkel, à la maison de poisson de Bizerte et à la médina de Tunis

Grâce à cette méthode pédagogique, les enfants ont mieux pris connaissance de leur histoire et de leur patrimoine national, et ils apprennent à mieux l’aimer et mieux le préserver. Ils comprennent également mieux leurs racines, ce qui les aide dans leur intégration sociale.

Les enfants et les jeunes en réalisant ces activités adoptent des idées valorisantes à propos de leur pays et portent des perceptions positives quant à leur avenir en Tunisie, ce qui permet de prévenir la migration irrégulière des enfants vers l’Europe.

 

Projet : Mon pays comme je le vois

Dans le cadre du programme de lutte contre l’abandon précoce de la scolarité, Amal met en œuvre des activités incitant l’enfant à exprimer son amour pour son pays (la Tunisie) par une photo qu’il prend par le biais de son portable ou appareil photo, d’une caméra ou caméra professionnelle). L’association met également en œuvre des cours d’initiation à la photographie avec le soutien des clubs de citoyenneté de l’Association. Il est prévu l’organisation d’un concours-photo pour les enfants et les jeunes, qui sont invités à prendre des photos positives de la Tunisie. Une exposition ouverte au public sera organisée pendant laquelle un jury composé d’institutions publiques et d’ONG délibérera sur les photographies. Cette activité initie les jeunes à l’audiovisuel tout en développant leur créativité artistique, mais aussi les engage dans l’éducation citoyenne au sein de leur quartier, et au final elle vise à renforcer l’appartenance à leur pays, la Tunisie.