«El HARKA IS DEATH»

Tunis. Pendant le mois d’août 2015, l’Association Cheb, à travers l’activité « El Harka is Death » subventionnée par l’OIM dans le cadre du Projet SALEMM, a effectué une formation en techniques de Théâtre Forum (encore appelé « Théâtre de l’opprimé ») et en matière de plaidoyer, destinée à 16 jeunes âgés entre 15 et 23 ans (bénéficiaires directs). Le résultat de la formation était quatre pièces théâtrales, créés par les jeunes, qui parlaient des méfaits de la migration irrégulière.

Après la formation, le même groupe de jeunes a fait une tournée de présentation destinée aux enfants et aux jeunes vulnérables : les endroits choisis pour la présentation des pièces de théâtre ont été le village SOS Gammarth, les colonies des Vacances de Borj Cedrya, le Centre de Rééducation des Mineurs (garçons) – El Mourouj, le Centre de Rééducation des Mineurs (filles) – El Mghira, pour un total de 289 bénéficiaires indirects (public).
 
L’objectif général de l’activité était d’influencer positivement les bénéficiaires et propager les méfaits de la migration irrégulière chez les jeunes vulnérables et à risque de migration irrégulière. L’activité « El Harka is Death » s’est déroulée en différentes étapes. L’association a en premier lieu choisi le groupe des 16 jeunes à la formation, et ensuite a travaillé sur la mise en place des spectacles, en particulier sur les techniques de Théâtre Forum. Apres 6 jours de formation,  les jeunes ont pu réaliser quatre pièces théâtrales qui parlent des méfaits de la migration irrégulière. Les pièces ont été présentées et discutées auprès d’un public ciblé (en détention et issus de quartiers populaires) en focalisant sur les raisons, les risques et les responsabilités de la migration irrégulière.

Un des meilleurs résultats de l’activité « El Harka is Death » est d’avoir pu réunir 16 jeunes (7 filles et 9 garçons) acteurs malgré leurs différences. L’association a travaillé sur l’esprit d’équipe et les a incités à travailler ensemble. Une interactivité remarquable de la part du public cible auprès duquel les scènes ont été présentées a été aussi un facteur de réussite, ainsi que la participation du public sur les techniques du Théâtre Forum pour le changement de la situation.

Pour ce que concerne la sensibilisation sur les risques de la migration irrégulière, tout au long des pièces présentées, l’association n’a pas uniquement parlé aux jeunes sur les risques de la migration irrégulière : le but de l’activité du théâtre forum était plutôt d’amener les jeunes à réfléchir sur eux-mêmes et sur les problématiques socio-familiales qui touchent les jeunes, ainsi que pour dénoncer  les risques de la migration irrégulière. Cette méthode s’est avérée plus pratique et efficace avec les jeunes et les adolescents et elle a permis aux jeunes de prendre conscience des désavantages et des risques de la migration irrégulière.